Helder Batista est né à Paris en 1964.


Avec un oeil critique sur le monde qui l'entoure, Helder Batista nous propose une interprétation ludique d'un symbole de pouvoir et de force : le revolver. L'arme revêt tour à tour le drapeau de différents pays, preuve que son art n'a pas de frontières.
Arme ou charme ?

Ses « Guns » issus d’une forme en polystyrène recouvert d'un drapeau américain sont fixés par de la résine incolore sur un support en plexiglas noir.

Dans les années 90, Helder Batista se fait connaître avec sa pièce maîtresse "2nd amendment" en référence avec le deuxième amendement de la Constitution Américaine qui autorise les personnes à détenir une arme chez eux pour se protéger.

Dans cette forme, le spectateur imagine tout de suite une arme, conditionné par les media qui relatent sans arrêts des actes de violence. L’esprit matérialise-t-il l’objet ou l’idée que nous nous en faisons ? Mais l’arme est-elle le revolver imaginé ou le drapeau du Pays qui est en lui-même un symbole de pouvoir et de force, de fierté et de sécurité ?

L’arme revêt tour à tour le drapeau de différents pays, preuve que le message n’a pas de frontières